« Autres villes

         
Le site des sorties entre amis et rencontres amicales dans ta ville.
Vacances inter OVS »
Forums > Débats
Autres forums sur des centres d'intérêt précis :
Grâce à ton aide, le site restera sympathique comme tu l'aimes !

Quel problème veux-tu soumettre à la communauté ?






◄◄121314151617     ►►

SOCIÉTÉ : plus d'infos
Auteur : AAAAclagazelle 
129/134

Date :    14-01-2019 15:14:26


Sans compter qu'une personne seule, ayant 900 euros de revenus mensuel

Ne paie pas d’impôts sur le revenu
Bénéficie d'une APL d'environ 270 euros sur Avignon, NON IMPOSABLE
Bénéficie de l'exonération de la taxe sur l'audio visuel ( redevance TV env 140 euros par an )
Bénéficie de L'Aide à la Complémentaire Santé ( environ 70 euros/ mensuel pour une personne de 60 ans ) aide NON IMPOSABLE
Bénéficie du chèque énergie ( pour payer son électricité ) aide NON IMPOSABLE
Je dois oublier des aides aux transports en commun et à la sncf , non imposables non plus bien entendu.
Sans compter la possibilité d'aller chercher des denrées alimentaires et d’hygiène aux restos du coeur ,
D'aller acheter ses vêtements en soldes à 50% , 2 fois par an, ou dans les dépôts du Secours Populaire ou de la Croix Rouge, où l'on trouve des vêtements tout neuf pour quelques euros.
Je ne parle même pas des soins entièrement gratuits à l'hôpital , y compris pour les pathologies les plus graves ,ou/et de celle qu'on s'est fabriqué sois-même à coup de clopes ou de ptits jaunes.
Ni des sorties gratuites sur ovs
.................................

Et qui c'est qui paie pour tout ça ???
Personne bien entendu, l'argent pousse sur des arbres , qu'on a même pas besoin d'arroser
Auteur : Boudiou 
130/134

Date :    14-01-2019 18:27:00




c"est exactement ce que disait trotski en regardant lénine ..
Auteur : Boudiou 
131/134

Date :    14-01-2019 18:32:53


Et Staline les regardants du coin de l"œil leur a dit ,
bougez pas je vais m"occuper de la récolte ..

et ce fut la grande famine de 1932 et 1933 en Ukraine
Auteur : AAAAclagazelle 
132/134

Date :    17-01-2019 13:23:01


Grand débat : la note édifiante de Bercy sur l'état des finances publiques

Dans une note publiée sur le site dédié au grand débat, Bercy liste les dépenses de l'État rapportées à un budget de 1 000 euros.

Le grand débat national a été officiellement lancé mardi 15 janvier par un discours d'Emmanuel Macron à Grand Bourgtheroulde, dans l'Eure, devant 600 maires normands. Le ministère de l'Économie a publié le lendemain sur le site dédié au grand débat une note édifiante sur la répartition des dépenses publiques. Pour plus de clarté, le document dévoile les dépenses ramenées à un budget de 1 000 euros.

La morale du document publié par Bercy : « Les finances publiques de la France sont marquées par le niveau de dépenses publiques le plus élevé des pays développés. »
Ainsi, l'assurance retraite est le poste le plus coûtant pour l'État, qui débourse 268 euros.
Au total, les prestations sociales (retraites, assurance maladie, famille, chômage, APL, etc.) grèvent le budget de 575 euros.

« L'administration dépense plus qu'elle ne perçoit »
C'est dix fois plus que le budget alloué aux services régaliens (60 euros). 4 petits euros vont ainsi à la justice, 25 euros à la sécurité et 31 à la défense.
De même, les dépenses liées au Parlement et au gouvernement sont minimes. La France ne dépense en effet qu'un euro par an. Un fait qui plombe quelque peu l'appel des Gilets jaunes à supprimer le Sénat, réduire le nombre de députés ou baisser les salaires des ministres, comme nous l'avions évoqué en décembre dernier.

La note de Bercy rappelle également que, « chaque année, l'administration dépense plus qu'elle ne perçoit ».
« En 2017, pour 100 euros perçus par les administrations publiques, elles ont dépensé 105 euros », poursuit le document, qui se désole que les niveaux de déficit et de dette française soient supérieurs à la moyenne des autres pays européens.

www.lepoint.fr/economie/grand-debat-la-note-edifiante-de-bercy-sur-l-etat-des-finances-publiques-17-01-2019-2286542_28.php
Auteur : AAAAclagazelle 
133/134

Date :    17-01-2019 13:32:27


Sur ce dossier de l'impôt sur le revenu (IR), qui véhicule une très forte symbolique, d'abord une première remarque :

43 % seulement des Français s'acquittent de cet impôt censé être universel, ce qui est totalement anormal.
Il s'agit en effet d'une contribution qui devrait être assumée par tous les citoyens « en proportion de leurs revenus », d'une participation aux charges générales du pays qui devrait être obligatoire,
quitte à être minime ou même symbolique pour ceux qui ont les revenus les plus faibles.
Autre remarque : la quasi-totalité des aides sociales n'est pas fiscalisée, ce qui constitue un dérèglement supplémentaire du système.

Du coup, entendre parler régulièrement et jusqu'à l'overdose dans les médias audiovisuels de « justice fiscale et sociale » par certaines « grandes gueules » jaunes ou rouges qui ne paient apparemment pas d'IR mais qui exigent qu'on bastonne encore plus « les riches » et les cadres supérieurs est pour le moins difficile à supporter :

la simple justice fiscale serait que tous les citoyens contribuent en fonction de leurs revenus réels en y incluant donc les avantages sociaux qu'ils reçoivent sans la moindre contrepartie d'un travail ou d'un effort méritoire.

Effectuer des sondages d'opinion en posant la question aux Français, dont la majorité n'est pas imposable, de savoir s'ils sont d'accord ou non pour rétablir l'ISF ou pour augmenter les impôts des plus « riches » s'apparente, dès lors, à une pure et simple escroquerie intellectuelle.

www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-nouailhac/nouailhac-le-zigzag-fiscal-en-question-17-01-2019-2286546_2428.php
Auteur : Boudiou 
134/134

Date :    17-01-2019 17:40:57


augmenter les impôts des plus « riches » s'apparente, dès lors, à une pure et simple escroquerie intellectuelle.

◄◄121314151617     ►►



Retour à l'index du Forum
Pros : créez & placez votre publicité ici »

« Voir les autres

Viens discuter sur le forum


0.0392s