◄ Others cities

The website for going out with friends and making new friends in your city.
         
Our Good Deals ►
OVS Holidays ►
Forums > Debates
Others forums on specific subjects of interest:
  • Thanks to your help, the site will remain healthy
  • Detects problems and win points for becoming VIP Member
  • Your anonymity is guaranteed!

Which offense do you want to submit to the community?






◄◄   123     ►►

Laïcité à la française, est-ce la fin ?
Author : AAAAclagazelle  
17/20

Date :    17-06-2022 09:48:48


Porter des vêtements religieux à l'école : une "épidémie" relayée par TikTok

Sur TikTok, de nombreuses adolescentes s'affichent avec leur abaya, une tenue traditionnelle arabe conforme aux préceptes islamiques de pudeurs qui s'imposent aux femmes.
Un phénomène qui résonne avec la recrudescence d'atteintes à la laïcité dans les établissements scolaires révélés par une note des Services de renseignements territoriaux.

www.marianne.net/societe/laicite-et-religions/porter-des-vetements-religieux-a-lecole-une-epidemie-relayee-par-tiktok
Author : AAAAclagazelle  
18/20

Date :    07-07-2022 18:47:50


Abattage rituel et étiquetage : pas d'obligation de transparence, tranche le Conseil d’État

La plus haute juridiction administrative a estimé qu’il n’y avait aucune obligation pour l’État français d’indiquer au consommateur si la viande commercialisée était issue d’un abattage pratiqué avec ou sans étourdissement.

Au nom du bien-être animal, la question de l’abattage des bêtes s’invite régulièrement dans les débats. Dernièrement, l’association Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs (OABA) remettait une pièce dans la machine juridico-médiatique en demandant « la traçabilité parfaite » des viandes dites casher et halal. En cause : la mise à mort de l’animal qui doit résulter de la saignée. Il est donc égorgé sans étourdissement préalable.

Or, la réglementation rend obligatoire l’étourdissement avant l’abattage des animaux destinés à la consommation humaine. Mais une dérogation est accordée pour l’abattage rituel israélite et musulman au nom du libre exercice des pratiques religieuses. L’association n’accepte pas que cette viande puisse se retrouver sur le marché conventionnel sans que le consommateur n’en soit informé, invoquant le principe de « laïcité ».

Deux ans après avoir été saisi par l’OABA, le Conseil d’État a rendu sa décision le 1er juillet dernier. Et la réponse apportée est loin de satisfaire le requérant. Déboutée, l’association juge la décision « particulièrement décevante, voire scandaleuse ».

Le Conseil d’État a rejeté la requête, considérant que ni le code rural ni le règlement européen n° 1099/2009 invoqués par l’association n’étaient en mesure de contraindre l’État à « rendre obligatoire des mesures de traçabilité, notamment par l’étiquetage, en vue de garantir à certains consommateurs finals qu’ils ne consomment pas des viandes ou des produits carnés issus d’abattages pratiqués sans étourdissement (…) ».

www.marianne.net/societe/laicite-et-religions/abattage-rituel-et-etiquetage-pas-dobligation-de-transparence-tranche-le-conseil-detat
Author : AAAAclagazelle  
19/20

Date :    23-09-2022 18:34:58


APPELS À PORTER LE QAMIS, À PRIER... DEUX NOTES DES SERVICES DE L'ETAT ALERTENT SUR LES ATTAQUES CONTRE LA LAÏCITÉ À L'ÉCOLE

Deux notes émanant des services de l'Etat, et que BFMTV a pu consulter, révèlent une offensive islamiste sur les réseaux sociaux appelant les élèves à enfreindre les règles de la laïcité.
A l'approche de la rentrée, les messages se sont multipliés. Sur Twitter mais aussi sur Tik Tok, les appels à encourager les élèves à porter le voile ou des vêtements religieux, à pratiquer la prière à l'école, ont proliféré dans une "stratégie d'entrisme salafo-frériste". C'est ce que révèlent deux notes émanant des services de l'Etat que BFMTV a pu consulter.

La première note rédigée par les renseignements territoriaux et datant du 27 août dernier liste les stratégies développées par la mouvance islamiste que les élèves sont incitées à suivre pour contourner la loi sur le port du voile et déstabiliser les principes de la laïcité. Ainsi, il est appelé à porter certains vêtements religieux, à faire la prière dans les établissements scolaires ou à conflictualiser les relations entre personnels scolaires et élèves.

Banalisation des vêtements religieux
Ces messages émanent principalement de comptes anonymes sur les réseaux sociaux. Concernant le port des vêtements religieux, les auteurs appellent leurs followers à enfiler des qamis, vêtement porté par les hommes, et des abayas, ces robes amples et longues cachant les chevilles, afin de "contourner l'interdiction faite aux élèves de porter le voile à l'école".

Une influenceuse islamiste suivie par près de 50.000 personnes encourage même les jeunes femmes à porter une ceinture sur leur abaya pour banaliser ce vêtement religieux.

Les services redoutent que ces messages islamistes se répandent jusque dans les activités sportives dans le cadre scolaire et notamment lors des cours de natation. Le burkini pourrait ainsi devenir, selon les renseignements territoriaux, un moyen pour la mouvance islamiste d'intégrer la sphère scolaire, au nom de la notion de pudeur.

Dans le même registre, les appels à pratiquer la prière dans les établissements scolaires se multiplient en direction des élèves de confession musulmane. "L'école n'est pas une contrainte valable", disent ces militants sur les réseaux sociaux. Les auteurs conseillent les élèves à repérer des toilettes, une salle de classe vide, un local d'entretien, durant les pauses, voire même à quitter leur établissement pour respecter l'heure de la prière.

"Ces expressions sont caractéristiques de la stratégie d'entrisme salafo-frériste visant à entrer des pratiques et rites religieux au sein de l'école", écrivent les auteurs de la note.
Incitation à la prière à l'école
A travers les réseaux sociaux, c'est la loi de 2004 sur l'interdiction du port du voile qui est visée. Qualifiée" d'"islamophobe" et de "liberticide", cette loi qui rappelle le principe de laïcité est attaquée. Ce qui favorise la conflictualisation entre les enseignants ou personnels éducatifs et les élèves, notamment quand ceux-ci se voient refuser l'accès à l'établissement scolaire en raison du port d'une tenue religieuse. Ceux qui font respecter la loi de 2004 sont identifiés sur les réseaux sociaux.

Les jeunes filles qui portent le voile à l'extérieur mais qui le retirent une fois dans l'établissement sont également ciblées par ces militants islamistes. Des photos de ces jeunes filles sont prises depuis l'extérieur de l'établissement alors qu'elles se trouvent dans l'enceinte de leur école. Des photos servant ensuite à faire pression sur elles.

La seconde note, datant du 16 septembre, relève que les signalements sur les atteintes à la laïcité, lors de l'année scolaire qui vient de s'écouler, ont évolué. Les services reviennent notamment sur le port des abayas et qamis, dont "les familles dénient fréquemment toute dimension religieuse".

"Ces discours peuvent masquer une volonté de contournement de la loi sur le port de signes religieux à l'école", est-il écrit dans cette note rédigée à l'attention des recteurs d'académie.

www.bfmtv.com/societe/appels-a-porter-le-qamis-a-prier-deux-notes-des-services-de-l-etat-alertent-sur-les-attaques-contre-la-laicite-a-l-ecole_AV-202209230233.html
Author : AAAAclagazelle  
20/20

Date :    28-09-2022 18:48:11


Afin de promouvoir le Prix européen de l’enseignement innovant, la Commission européenne a récemment illustré l'une de ses affiches avec une enfant portant le hijab.

www.cnews.fr/monde/2022-09-28/une-affiche-de-lue-avec-une-enfant-voilee-fait-polemique-1271393

◄◄   123     ►►



Return to the forum index

« Find others
Check out the forum