◄ Others cities

The website for going out with friends and making new friends in your city.
         
Our Good Deals ►
OVS Holidays ►
Forums > Debates
Others forums on specific subjects of interest:
  • Thanks to your help, the site will remain healthy
  • Detects problems and win points for becoming VIP Member
  • Your anonymity is guaranteed!

Which offense do you want to submit to the community?






◄◄   12345   ►►

SOCIÉTÉ : plus d'infos
Author : AAAAclagazelle  
18/36

Date :    19-09-2022 08:37:16


C'est en France qu'on travaille le moins longtemps

Il faut rappeler, du reste, que l'on travaille plus longtemps qu'en France dans toute l'Europe : l'âge légal de départ est toujours fixé à 62 ans chez nous (comme en Suède), alors qu'il est à 65 ans en Espagne et en Belgique, à 66 ans pour les Néerlandais et les Danois, à 67 ans pour les Allemands, les Italiens et les Grecs
– autant de pays où la droite et la gauche ont gouverné sans y imposer la doxa ultralibérale.
Personne ne pense que les Français sont plus paresseux que leurs voisins ; mais nul ne peut croire non plus qu'ils aient le monopole de la raison, quand ils roulent seuls à contresens de l'histoire.

www.lepoint.fr/invites-du-point/les-sept-verites-sur-la-reforme-des-retraites-18-09-2022-2490401_420.php
Author : AAAAclagazelle  
19/36

Date :    25-09-2022 08:29:25


www.youtube.com/watch?v=7ffgb5Elnfc&ab_channel=RTL
Author : AAAAclagazelle  
20/36

Date :    30-09-2022 16:20:15


Squats, occupations illégales... : quand un arrêt de la Cour de cassation sanctionne les propriétaires

Le 15 septembre, la Cour de cassation a tranché : la cause principale de la chute d'une femme, qui occupait illégalement un logement depuis près de deux, est le défaut d'entretien du garde-corps. Entretien qui incombait au propriétaire du bien en dépit du non-respect d'une décision de justice qui ordonnait, depuis déjà de longs mois, à l'occupante de quitter les lieux. L'arrêt irrite de nombreux propriétaires.

C’est l’histoire d’un couple qui ne paie plus le loyer de son logement depuis plus de deux ans. La femme, un jour, s’appuie sur un le garde-corps mal fixé de sa cuisine et tombe par la fenêtre. Blessée, elle attaque en justice les propriétaires et réclame plusieurs dizaines de milliers d’euros en réparation du préjudice subi. Alors qu’une décision de justice lui impose de quitter les lieux depuis plus d’un an maintenant, la femme obtient gain de cause.

Cette décision vient d'être confirmée par un arrêt de la Cour de cassation rendu le 15 septembre dernier. Celui-ci argue que "l’occupation sans droit ni titre – dans cette affaire, il ne s’agit pas d’un ‘squat’ au sens juridique du terme, car les occupants ne sont pas entrés par effraction dans le logement, mais en signant un bail qu’ils ont décidé de ne plus respecter – d’un bien immobilier par la victime de l’accident ne peut constituer une faute de nature à exonérer le propriétaire de sa responsabilité lorsque l’accident résulte d’un défaut d’entretien." En substance, la juridiction suprême du droit français affirme que même si un locataire cesse de payer et refuse de quitter les lieux, un logement doit continuer d'être entretenu par son propriétaire, sans quoi ce dernier peut être sanctionné pour faute.

"Sidérant"
Cette récente décision a fait grand bruit. Pour nombre de personnes lésées et de professionnels du secteur, elle s'érige contre les propriétaires. Pour Yann Collet, fondateur de Squat Solutions, cet arrêt est "sidérant". "Je passe mes journées à raisonner des personnes qui sont dans un tel état de détresse économique et émotionnelle que certains sont à deux doigts de sortir le fusil, je n'ose imaginer leur réaction si on vient leur demander de payer des dommages parce que le squatteur s'est cassé la figure dans les escaliers. Il faut se rendre compte de l'indécence d'une telle décision", s'agace ce professionnel de l'immobilier dont l'entreprise est spécialisée dans le rachat, à des prix inférieurs au marché, des biens squattés.

www.ladepeche.fr/2022/09/30/squats-occupations-illegales-quand-un-arret-de-la-cour-de-cassation-sanctionne-les-proprietaires-10697619.php
Author : AAAAclagazelle  
21/36

Date :    11-11-2022 14:25:27


VERIF'
50 agents de la RATP sont-ils en grève illimitée depuis 5 ans ?

Alors qu'un vaste mouvement social touche la RATP, on apprend que 50 salariés de l'entreprise seraient depuis 5 ans en grève illimitée.
Une information que TF1info peut confirmer.

Les grévistes ne sont pas payés, mais continuent à bénéficier de la protection sociale de l'entreprise.

En région parisienne, les métros et RER sont très affectés par le mouvement de grève de ce 10 novembre. En marge de ce mouvement social d'ampleur, une information surprenante a été relayée : depuis près de 5 ans, la RATP ferait face à une grève illimitée d'une cinquantaine d'agents. Des éléments avancés par le Figaro et que TF1info est en mesure de confirmer.

L'entreprise ne peut pas agir
Une source proche de ces dossiers, contactée ce jeudi 10 novembre, indique que les éléments mis en avant par le quotidien sont justes. Les collaborateurs de la RATP qui sont en grève illimitée "ne touchent aucun salaire, mais conservent leur accès à la protection sociale de l'entreprise", nous précise-t-on.

Comment font-ils pour vivre sans les ressources de leur travail ?
Impossible de répondre à cette question, le profil de ces grévistes quelque peu particuliers n'étant pas détaillé. Tout juste nous confirme-t-on qu'ils ne peuvent "pas être licenciés", puisqu'ils se trouvent protégés par le droit de grève.
Author : FleF  
22/36

Date :    11-11-2022 18:51:57


Ĺ Toujours du fiel mais jamais de source
Author : AAAAclagazelle  
23/36

Date :    11-11-2022 19:00:35


FleF sait bondir sur le morceau, mais pas faire un clic droit

http://www.tf1info.fr/societe/ratp-50-agents-de-la-regie-des-transports-parisiens-sont-ils-en-greve-illimitee-depuis-5-ans-2238235.html

Author : AAAAclagazelle  
24/36

Date :    15-11-2022 12:11:14


Achetez Français qu'ils disaient

« Un bonnet phrygien chinois »: produite à 80 % en Chine, la mascotte des JO de Paris fait polémique
Lundi, l’organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 a dévoilé ses mascottes, prénommées Phryges. Si une partie des peluches sera produite en Bretagne, 80 % d’entre elles seront réalisées en Chine. De quoi faire réagir.

Une « douche froide »
Sur le million de Phryges fabriquées, 200 000 le seront en Bretagne. En France, c’est la version de meilleure qualité, vendue à 49,90 €, qui sera conçue. Le prix de celle fabriquée en Chine s’élèvera à 34,90 €.

Ce matin sur les ondes de RMC, Yves Jégo, le fondateur de la certification origine France garantie et homme politique sous l’étiquette UDI (Union des démocrates et des indépendants), a parlé de « douche froide » à propos de cette délocalisation d’une partie de la production. « On nous a vendu le bonnet phrygien chinois, s’est-il emporté. Si les Jeux Olympiques sont partis pour ne pas être made in France, on aura raté l’effet d’image, l’effet du retentissement des savoir-faire français. Il faut que le Comité olympique se réveille pour faire que ces Jeux soient made in France et non made in China. »

www.ouest-france.fr/jeux-olympiques/un-bonnet-phrygien-chinois-produite-a-80-en-chine-la-mascotte-des-jo-de-paris-fait-polemique-17876744-64b7-11ed-921e-4ba615c3f69c

◄◄   12345   ►►



Return to the forum index

« Find others
Check out the forum