« Others cities

         
The website for going out with friends and making new friends in your city.
Our Good Deals »
OVS Holidays »
Forums > Debates
Others forums on specific subjects of interest:
  • Thanks to your help, the site will remain healthy
  • Detects problems and win points for becoming VIP Member
  • Your anonymity is guaranteed!

Which offense do you want to submit to the community?






◄◄   123     ►►

CULTURE : plus d'infos
Author : ARTYA 
17/23

Date :    24-04-2019 08:25:33


Ornans, l’origine du monde de Courbet

A l’occasion du bicentenaire de la naissance du peintre, le département du Doubs multiplie les événements. L’occasion d’un retour aux sources.
La première chose qui saute aux yeux en arrivant à Ornans, ce sont les falaises de calcaire qui posent des horizontales blanches au milieu des pans de verdure enserrant ce petit bourg d’un peu plus de 4 000 habitants, dans le Doubs. Ces rochers, on les connaît. Ce sont les mêmes que l’on a vus dans les peintures de Gustave Courbet. Car revenir à Ornans, la ville natale du peintre, son refuge, son histoire, c’est arpenter ses tableaux.

C’est aller au Puits-Noir, tant de fois portraituré, c’est se rendre à la ferme de Flagey [ferme familiale du peintre] et, allongé dans l’herbe, y regarder au loin d’éternelles montbéliardes, aux pis débordants, paître paisiblement ; c’est monter aux sources de la Loue et du Lison, ou au castel Saint-Denis, à Scey-Maisières, là où il peignit Les Casseurs de pierre (l’œuvre fut détruite lors du bombardement de Dresde, en 1945).

Certes, Le Chêne de Flagey a été foudroyé, la Loue est moins en truites, en chavots et en écrevisses qu’autrefois, les moulins qui fabriquaient du papier, des clous ou broyaient le blé ont été remplacés par quelques entreprises modernes, des supermarchés et des pompes à essence, mais il suffit de parcourir quelques lieues pour se retrouver dans ce Jura jurassique au fond d’une toile du maître.

Author : ARTYA 
18/23

Date :    24-04-2019 08:29:47


FESTIVAL DE CANNES : EN COMPETITION

The Dead Don't Die de Jim Jarmusch (Etats-Unis)
Douleur et gloire de Pedro Almodovar (Espagne)
Il Traditore de Marco Bellochio (Italie)
The Wild Goose Lake de Diao Yinan (Chine)
Parasite de Bong Joon Ho (Corée du Sud)
Le jeune Ahmed de Jean-Pierre et Luc Dardenne (Belgique)
Roubaix, une lumière d'Arnaud Desplechin (France)
Atlantique de Mati Diop (Sénégal)
Mathias et Maxime de Xavier Dolan (Canada)
Little Joe de Jessica Hausner (Autriche)
Sorry we missed you de Ken Loach (Grande-Bretagne)
Les misérables de Ladj Ly (France)
A Hidden Life de Terence Malick (Etats-Unis)
Bacurau de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles (Brésil)
La Gomera de Corneliu Porumboiu (Roumanie)
Frankie de Ira Sachs (Etats-Unis)
Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma (France)
It must be heaven de Elia Suleiman (Palestine)
Sybil de Justine Triet (France)

HORS COMPETITION

Les plus belles années d'une vie de Claude Lelouch (France)
Rocketman de Dexter Fletcher (Etats-Unis)
Too old to die young - North of Hollywood, West of Hell de Nicolas Winding Refn (Danemark)
Diego Maradona de Asif Kapadia (Grande-Bretagne)
La belle époque de Nicolas Bedos (France)


Author : ARTYA 
19/23

Date :    02-05-2019 09:03:23


Elle était l’inoubliable Thérèse (Le Père Noël est une ordure), la sensible Marcelle (Le Grand chemin), la mère courage Mélanie (Le Petit Prince a dit) ou encore la vieille tante Bertille (La Monnaie de leur pièce). L’actrice Anne Bourguignon, dite Anémone, « s’est éteinte au petit matin du 30 avril des suites d’une longue maladie », à l'âge de 68 ans, a annoncé son agent Elisabeth Tanner. Avec sa disparition, c’est la troupe du Slendid qui pleure l’une de ses figures.

Author : ARTYA 
20/23

Date :    02-05-2019 09:06:18


Jean-Pierre Marielle nous a quittés mais ses prestations resteront immortelles
Depuis le 27 avril dernier, le monde du cinéma pleure la disparition de l’acteur de 87 ans qui a succombé à une longue maladie. Un drame pour ses proches tels que Pierre Arditi, Fabrice Luchini ou encore Jean-Paul Belmondo. L’annonce de la mort du grand comédien a fait l’effet d’un séisme pour la star, qui l’avait rencontré dans les années 1950 au conservatoire. « Quel coup dur ! Je suis effondré ! On a beau s'y attendre, une nouvelle pareille est dure à encaisser! Jean-Pierre, c'était plus qu'un ami. J'étais son ombre, il était la mienne », a-t-il confié dans un communiqué via l’AFP.
Author : AAAAclagazelle  
21/23

Date :    13-05-2019 08:57:23


12 mai 1774. Le jour où Louis XV, victime de la variole, est inhumé à la sauvette
Détesté par les Français, victime d'une maladie épouvantable, le roi meurt abandonné de tous. Frédéric Lewino et Gwendoline Dos Santos

Après 58 ans de règne, Louis XV meurt de la variole le 10 mai 1774. Ni les saignées ni les lavements n'ont pu le sauver. Dans les jours précédant son décès, son corps s'était couvert de pustules et de croûtes noires. Sa chair en putréfaction exhalait une odeur fétide dans tout le palais. À peine le souverain a-t-il rendu son dernier souffle que les courtisans s'enfuient de sa chambre pour gagner les appartements de Louis XVI et de Marie-Antoinette en criant : « Vive le roi ! » Le jeune couple se jette aussitôt à genoux, versant des larmes et s'écriant : « Mon Dieu, guidez-nous, protégez-nous, nous régnons trop jeunes. » Une heure plus tard, la Cour s'enfuit de Versailles. Louis XV est déjà oublié.

Fuyez, putains !
À Versailles, seul un abbé veille sur la dépouille de l'ex-roi, tenant un mouchoir de dentelle devant son nez pour amoindrir l'odeur pestilentielle. Aucune cérémonie n'est prévue. Le 12 mai 1774, le transport du corps du roi à la basilique de Saint-Denis se fait de nuit. Le cercueil a été jeté dans un carrosse de chasse suivi par une quarantaine de gardes du corps et une poignée de pages porteurs de flambeaux. Aucun membre de la famille royale, aucun courtisan n'a fait le déplacement, à l'exception du prince de Soubise, le compagnon d'enfance du roi.

Même le peuple manifeste la plus grande indifférence. Il n'en pouvait plus de Louis XV qui, depuis des années, ne pensait plus qu'à déniaiser les pucelles fournies par la Du Barry. Dans Paris, un pamphlet court de bouche en bouche. « Tremblez, voleurs ; fuyez, putains ! / Vous avez perdu votre père. »

www.lepoint.fr/c-est-arrive-aujourd-hui/12-mai-1774-mort-de-la-petite-verole-louis-xv-est-inhume-a-la-sauvette-dans-la-basilique-saint-denis-12-05-2013-1665647_494.php
Author : AAAAclagazelle  
22/23

Date :    22-05-2019 10:57:28


http://www.lepoint.fr/cinema/cannes-notre-selection-les-12-films-qu-on-adore-21-05-2019-2314043_35.php
Author : ARTYA 
23/23

Date :    26-05-2019 09:29:21


Cannes 2019 :
Après deux semaines de compétition, le 72e Festival de Cannes s'est achevé le 25 mai au soir au Palais des Festivals.

À la veille de ses 50 ans, le réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho a remporté la Palme d'or pour 'Parasite'
Palme d'or du court-métrage : La distance entre le ciel et nous de Vasilis Kekatos
Grand Prix : Atlantique, de Mati Diop
Mention spéciale du jury : It Must Be Heaven d'Elia Suleiman
Prix d'interprétation masculine : Antonio Banderas dans Douleur et Gloire de Pedro Almodóvar
Prix d'interprétation féminine : Emily Beecham pour Little Joe de Jessica Hausner
Prix de la Mise en Scène : Le Jeune Ahmed, des frères Dardennne
Caméra d'or : Nuestras Madres de César Díaz
Prix du Jury : Les Misérables (Ladj Ly) et Bacurau (Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles)
Prix du Scénario : Céline Sciamma pour Portrait de la jeune fille en feu


◄◄   123     ►►



Return to the forum index

« Find others

Check out the forum


0.0476s