« Autres villes

         
Le site des sorties entre amis et rencontres amicales dans ta ville.
Nos Bons Plans »
Vacances inter OVS »
Forums > Débats
Autres forums sur des centres d'intérêt précis :
Grâce à ton aide, le site restera sympathique comme tu l'aimes !

Quel problème veux-tu soumettre à la communauté ?






◄◄     1     ►►

Tout le monde s'en fout !
Auteur : AAAAclagazelle  
1/6

Date :    21-12-2017 19:01:20


Auteur : Altec 
2/6

Date :    23-03-2018 19:44:26


Le doyen de la fac de Montpellier "fier" des agresseurs d'étudiants grévistes

Ce jeudi 22 mars, à la faculté de droit de Montpellier, des étudiants grévistes qui occupaient un amphithéâtre ont été violemment agressés par des étudiants cagoulés et armés.

"Ils ont voulu se défendre et je ne peux pas les en blâmer". C'est ce qu'a affirmé ce vendredi 23 mars le doyen de la faculté de droit de Montpellier, Philippe Pétel, interrogé par France 3, prenant ouvertement la défense d'étudiants cagoulés et armés qui ont agressé des grévistes dans la nuit. Il a ajouté : "Je suis assez fier de mes étudiants, je les approuve totalement".

Vers minuit, alors qu'un groupe d'étudiants occupait un amphithéâtre dans le cadre du mouvement national de grève, un groupe d'hommes cagoulés a fait irruption dans la salle. Armés de bâtons, ils ont violemment frappé ces étudiants afin de leur faire évacuer la salle. La scène a été filmée.

Trois blessés sérieux ont été transportés à l'hôpital. Malgré la supériorité numérique des étudiants occupants (une cinquantaine), la quinzaine d'hommes armés, qui auraient selon plusieurs témoins proféré des insultes racistes, a fait montre d'une violence inouïe. Une étudiante présente sur les lieux a témoigné au micro d'un journaliste de France 3 avoir "tiré (s)on amie en sang, le crâne ouvert, alors que le personnel de la fac fermait la grille sur elle, alors allongée au sol".

Plus grave encore, ce groupuscule aurait non seulement été protégé et soutenu par les services de sécurité de la fac, mais également par l'administration. Un témoin cité par France Soir affirme : "Le doyen de la fac de droit était présent. Je l'ai vu ouvrir la porte à ces hommes". Et d'ajouter : "J'ai vu le directeur d'une institution publique s'enfermer avec un groupuscule extra violent. (…) J'ai vu l'administration qui était présente sur les lieux applaudir". Si le doyen nie les avoir fait entrer, il refuse en revanche de condamner leurs actes.

La Ligue des droits de l'Homme de l'Hérault a envoyé un communiqué au doyen, lui demandant de s'expliquer sur la présence de ce groupe armé. En outre, la LDH a demandé auprès du procureur de la République qu'une enquête soit ouverte "concernant la mise en place d'une milice privée, intervenant de façon coordonnée, avec armes et violences afin d'effectuer une expulsion illicite". De son côté, la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal a condamné dans un communiqué "avec la plus grande fermeté ces actes de violence". Elle a également "missionné immédiatement l'inspection générale de l'administration de l'Education nationale et de la Recherche".

(Marianne)

Auteur : Willy31bis  
3/6

Date :    24-03-2018 11:20:00


ah mince ils ont employés les mêmes méthodes que les antifas!!! ben mince alors!! ah oui là c'est scandaleux!!!
Auteur : Altec 
4/6

Date :    24-03-2018 18:52:43


Montpellier: démission du doyen de la Fac de droit après des violences contre des étudiants . (Extraits)

Le doyen de la Faculté de droit et science politique de Montpellier, Philippe Pétel, a remis sa démission au président de l'Université, après la violente éviction dans la nuit de jeudi à vendredi par des hommes cagoulés d'étudiants qui occupaient un amphithéâtre.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, des hommes cagoulés et armés de bâtons ont violemment expulsé des étudiants qui occupaient un amphithéâtre pour protester contre la loi Vidal sur les règles d'accès à l'université.

Des vidéos diffusées sur des pages Facebook et relayées par la Ligue des droits de l'Homme montrent l'intervention dans un amphithéâtre de plusieurs hommes cagoulés qui frappent des étudiants avec ce qui ressemble à des planches ou des morceaux de palette. Les syndicats étudiants ont fait état de quatre blessés.

Une enquête administrative et une enquête judiciaire ont été ordonnées, tandis que certains étudiants mettaient en cause le doyen de la faculté.

L'enquête judiciaire a été ouverte pour des "faits de violences en réunion et avec arme", a indiqué vendredi à l'AFP le procureur de la République de Montpellier Christophe Barret.

"De nombreuses personnes ont identifié des enseignants de l'université comme faisant partie des agresseurs, nous réclamons que ces derniers soient eux aussi démis de leurs fonctions".

En réaction à ces violences, des étudiants de l'université Lille 2 ont appelé à une mobilisation nationale mercredi dans les facultés.

(AFP, publié le samedi 24 mars 2018 à 17h54)



Auteur : Willy31bis  
5/6

Date :    24-03-2018 19:18:39


quand les gauchos se trouvent confrontés à leurs méthodes ils n'apprécient pas. "surprenant" quand même!!



En réaction à ces violences, des étudiants de l'université Lille 2 ont appelé à une mobilisation nationale mercredi dans les facultés.



que ne font ils la même chose quand il s'agit de leurs copains les antifas??!!

mais bon eux ils peuvent bien sûr....
Auteur : Chamois84  
6/6

Date :    27-03-2018 23:40:03


Ce n'est pas avec le fatalisme que l'on va arriver à quelque de positif pour le pays. La fatalité n'a jamais fait avancer sinon courir à la catastrophe.

◄◄     1     ►►



Retour à l'index du Forum
Pros : créez & placez votre publicité ici »

« Voir les autres

Viens discuter sur le forum


0.0348s