« Autres villes

         
Le site des sorties entre amis et rencontres amicales dans ta ville.
Vacances inter OVS »
Forums > Débats
Autres forums sur des centres d'intérêt précis :
Grâce à ton aide, le site restera sympathique comme tu l'aimes !

Quel problème veux-tu soumettre à la communauté ?






◄◄ 12345     ►►

SNCF, ce n'est plus possible !
Auteur : Boudiou 
34/37

Date :    03-02-2019 18:06:05


Eh oui Pascalclicclac ,"Excellent" comme tu dis .!!.

mais y"avait il besoin d"une enquête qui dure 2 ans ..??..

oui, sait on jamais ..!!..
par le plus grand des hasard, ç"aurait pu être un coup de mal chance .!..



Des le début j"avais annoncé la couleur ,ayant travailler pour ,
et avec la scnf ..je peux te dire que cet accident n"est que le premier déclaré .... et surement pas le dernier .!!.
__________________________________________

Les magistrats ont estimé que le DPX n’avait pas correctement effectué sa tâche. Le 4 juillet 2013, soit précisément huit jours avant le déraillement, c’est lui qui a réalisé la dernière tournée d’inspection de la voie où s’est produite la catastrophe et dont il avait la responsabilité. Si les enquêteurs sont convaincus, grâce à la téléphonie, que le cheminot était bien présent sur place pour réaliser cette mission, ils ont acquis la certitude que le travail n’avait pas été réalisé convenablement.

______________________________________________

c"est juste la première fois que la vérité sort au grand jour .!!..

Ce pauvre DPX paye pour tous les autres avant lui dans toute la France, qui se sont secoués la nouille chez eux, chez leur maitresse, ou dans leur salle de repos, pendant leur (peu) d"heures de présence obligatoire ...





Auteur : AAAAclagazelle 
35/37

Date :    19-02-2019 18:13:50


Retards en série sur les TGV : à Lyon, la gare de la Part-Dieu pas épargnée
Le trafic SNCF est très perturbé ce lundi en raison d'une panne électrique à Pasilly, dans l'Yonne.
Circulation interrompue sur le tronçon nord de la ligne TGV Sud-Est, retards annoncés par la SNCF de 3 heures en moyenne, suppressions de trains... Ambiance à La Part-Dieu.

À la gare de la Part-Dieu ce lundi après-midi règne la plus grande confusion.

Jusqu'à quatre heures de retard
Massés devant les tableaux qui annoncent d'impressionnants retards, les voyageurs ne savent plus quoi faire.
Les agents en gilet rouge chargés d'informer les clients font de leur mieux pour les rassurer et les orienter, sans toutefois pouvoir apporter quelque précision que ce soit !

Entre deux trains affichés à l'heure, certains TGV s'annoncent avec une heure, deux, et même jusqu'à quatre heures de retard. D'autres sont tout simplement annulés. Les annonces au micro se succèdent sans relâche : « suite à un incident, nous vous informons que tel TGV aura trois heures de retard »... ou encore que « le train aura pour terminus la Part Dieu et non Perrache, et vous prions d'excuser la gêne occasionnée »...

Lire aussi => Trafic ferroviaire perturbé dans l'Est et le Sud-Est : la SNCF conseille de reporter son voyage

Les quais déserts
Impossible bien sûr d'aller se renseigner au guichet, qui filtre les accès. On attend que s'affichent des quais vers lesquels se diriger... Dans l'enceinte de la gare, c'est la fourmilière. Pendant ce temps, un étage au-dessus, règne un calme étrange. Les quais sont déserts : ni trains, ni valises ni âme qui vive. Et hormis les annonces du speaker qui s'emmêle parfois dans ces horaires modifiés, c'est le silence.

www.leprogres.fr/rhone-69-edition-lyon-metropole/2019/02/18/retards-en-serie-sur-les-tgv-a-lyon-la-gare-de-la-part-dieu-n-est-pas-epargnee
Auteur : AAAAclagazelle 
36/37

Date :    08-03-2019 08:15:42


TGV: Grosse colère des «naufragés» d'un Marseille-Paris coincés à Lyon pour la nuit
TRAFIC Parti à 20h01 de Marseille, le TGV devait arriver à Paris à 23h26 mais a connu un problème technique et un retard de plus de 7 heures, avec une nuit passée à Lyon

Le trajet a viré au cauchemar. « Nous sommes bloqués à Lyon, des passagers sont obligés de faire le boulot des agents SNCF.
La distribution des boîtes repas n’a commencé que vers 0h30. Il y a des enfants, des familles et même des animaux dans ce train, et aucune explication sérieuse de la SNCF.
» Kélim ne décolère pas. Comme plusieurs centaines de passagers, cet usager d’un TGV Marseille-Paris a dû passer la nuit dans le train en gare de Lyon-Perrache. Peu de personnel en place, peu de communication, pas de chauffage et pas de lumière, ces « naufragés » se sont tournés vers Twitter pour s’informer et s’entraider.

Kélim continue d'envoyer des updates à 20 Minutes: « Ça y est, 4h01 on part, arrivée prévue à Gare de Lyon à 6h20. Toujours aucune explication et aucune excuse non plus ! 4h11 le train doit stationner monmentanement à Lyon- Part Dieu. On a roulé 7 min, j'en peux plus. 4h17 : on est reparti vers Paris. Toujours pas de lumières dans la salle basse de la voiture 5. 4h36 : Enfin le TGV atteint la ligne à grande vitesse! Mais pas d’heure d’arrivée prévue communiquée pour le moment.» 7h00: fin du calvaire. Avec 7h34 de retard. Selon Kélim, la SNCF a évoqué des «bruits suspects et des mesures de sécurité» pour justifier l'arrêt à Lyon et le changement de train.

Attachés l’un à l’autre, les deux TGV sont partis de Marseille à 20h01 et devaient rejoindre Paris à 23h26. Après un premier arrêt à Valence de 40 minutes, le train est reparti à vitesse réduite et arrivé à Lyon à 23h00. « On a eu aucune information, on a dû aller en demander. Quand il a fallu changer de train aux alentours de minuit, on a dû s’expliquer entre passagers où il fallait aller. On nous a dit qu’on ne repartirait pas avant 4h-4h30 car la ligne grande vitesse est fermée pour travaux » en milieu de nuit, précise Kélim.

Kits de nuit et paniers repas laissés en plan
Un peu avant minuit, d’autres passagers passent un coup de gueule sur Twitter : « Au secours !! Coincés dans le train à 23 : 54 sans manger ni boire… la promesse SNCF ?? Demain on repart pour Paris… donc on va dormir dans le train SOS »

Les naufragés ont dû quitter leur TGV pour monter dans un autre train sur le même quai. « Il y avait des kits de nuit laissés au pied de la porte et des cartons de paniers repas dans l’emplacement pour bagages. On a dû se charger de faire la distribution », raconte Maël. Dans le kit de nuit : couverture, masque, peigne, serviette rafraîchissante et bonbon à la menthe. Au menu : salade de pâtes, biscottes, bouteille d’eau et fraises Tagada.

Maël précise qu’il a tenté de contacter le community manager du compte Twitter de la SNCF depuis 21h00. « Aucune réponse. » L’entreprise n’a pas non plus répondu au message de 20 Minutes. L’appli SNCF, elle, indique que le train est arrivé à Paris à 0h03.

Selon Kélim, le chef de bord du premier TGV a évoqué le chiffre de 800 passagers (dans deux trains à double étage), expliquant qu’il n’était pas possible d’héberger autant de monde à l’hôtel vu l’heure. « Il y a beaucoup d’enfants surtout et de femmes enceintes. Certaines ont réussies à partir en prenant un hôtel à leur frais. Pour leur expliquer la situation, une maman a dit à ses deux enfants qu’ils allaient faire une ''soirée pyjama'' », sourit Maël.

Selon lui, pour tenter de dormir, « la plupart des passagers sont descendus dans les wagons du dessous où il fait plus chaud et beaucoup sont sur les quais. C’est lamentable. Je prends le train toutes les semaines je n’avais encore jamais vu ça. » Il ne s’attend même pas à être remboursé : « Nous sommes pour la plupart en abonnement TGV MAX donc je ne pense pas. On aura un bon de 5€ comme d’habitude. »

www.20minutes.fr/societe/2467879-20190308-tgv-grosse-colere-naufrages-marseille-paris-coinces-lyon-nuit
Auteur : Pascalclicclac 
37/37

Date :    10-03-2019 17:54:40


Ouais....en ne prenant que les choses qui ont derapées....en effet ca glisse partout

Moi j aime la SNCF mais sans les cheminots..........enfin juste un qui conduit et un autre qui freine....!!

◄◄ 12345     ►►



Retour à l'index du Forum
Pros : créez & placez votre publicité ici »

« Voir les autres

Viens discuter sur le forum


0.6133s