La VIE revient !       Mercredi 19 mai, nouvelles règles :       Couvre-feu décalé a 21h.       Rassemblements dans l'espace public : autorisés jusqu'à 10 personnes.
◄ Others cities

The website for going out with friends and making new friends in your city.
         
Our Good Deals ►
OVS Holidays ►
Forums > Debates
Others forums on specific subjects of interest:
  • Thanks to your help, the site will remain healthy
  • Detects problems and win points for becoming VIP Member
  • Your anonymity is guaranteed!

Which offense do you want to submit to the community?






◄◄5678910     ►►

Pas d'Amalgame !
Author : Arjuna84 
73/75

Date :    25-04-2021 13:39:06




https://rumble.com/vfshsj-le-marionnettiste-agite-le-bras-de-sa-marionnette-macronsescu-.html
Author : Mandarine  
74/75

Date :    25-04-2021 19:27:56


Il flotte... mais c'est qui, le marionnettiste ?
Author : AAAAclagazelle  
75/75

Date :    27-04-2021 09:11:55


Les curieuses affinités idéologiques du terroriste de Rambouillet

ARTICLE. L’assassin de Stéphanie M., fonctionnaire de police de Rambouillet, a un parcours particulièrement édifiant. Celui-ci prouve une nouvelle fois non seulement la faillite de la politique migratoire française, mais aussi les dérives dramatiques engendrées par l’islamo-gauchisme ambiant en France.

Jamel Gorchene, tunisien de 36 ans originaire de M’saken – tout comme le terroriste des attentats de Nice –, était rentré clandestinement en France en 2009. Il a assassiné Stéphanie M., fonctionnaire de police âgée de 49 ans, ce vendredi 23 avril, devant le commissariat de Rambouillet. Un nouvel attentat qui s’ajoute à la longue liste des morts de la barbarie islamiste.

Un immigré clandestin régularisé en 2019

Jamais expulsé pour sa présence irrégulière sur le territoire national, il a même bénéficié « d’une carte de séjour en 2019 d’une autorisation exceptionnelle de séjour salarié, puis d’une carte de séjour en décembre 2020, valable jusqu’en décembre 2021 ».

En effet, depuis la loi Valls du 31 décembre 2012, le séjour irrégulier n’est plus un délit pénal, conformément à la jurisprudence de l’Union européenne. Pire, la circulaire Valls ouvre un régime d’admission exceptionnelle liée au « séjour par le travail ». Pourtant, ce séjour exceptionnel ne s’applique pas, sur le papier, aux Tunisiens, qui ne peuvent en bénéficier qu’ « à titre humanitaire » (CE, 23 oct. 2009, n° 314397, Gisti).

Comment, alors, le futur terroriste a-t-il pu être régularisé ? Par le « pouvoir discrétionnaire » du préfet. Ce dernier peut en effet régulariser un clandestin tunisien au « titre du travail » si l’individu dispose d’un contrat de travail (il était chauffeur-livreur), est en France depuis au moins cinq ans (de manière illégale !) parle le français, n’est pas polygame, et… n’est pas un danger pour l’ordre public.

C’est ainsi que le préfet des Yvelines Jean-Jacques Brot, alors que l’homme aurait dû être expulsé depuis longtemps, a délivré un titre de séjour temporaire au futur terroriste. Le préfet Brot, surnommé le « préfet des réfugiés » (car il a fait accueillir plus de 3.000 personnes en France), c’est aussi celui qui, peu de temps avant l’assassinat de Samuel Paty dans les Yvelines, avait évincé le commissaire Jean-Luc Taltavull, un peu trop engagé selon lui dans le renseignement contre l’islamisme radical. Le préfet avait alors demandé de surveiller, plutôt que le milieu islamiste, le milieu… évangéliste.

Parmi les autres faits d’armes du préfet : sa virulente critique de Didier Lemaire, le professeur de Trappes, qu’il juge « irresponsable » pour avoir dit que la ville était tombée aux mains des islamistes, qu’il jettait « de l’huile sur le feu » ; ou encore cette déclaration, où il estimait qu’«on n'a pas à demander aux musulmans d’être républicains ». Bref, un véritable cas d’école de cette technocratie aussi hors-sol que rompue aux compromissions.

Des inspirations idéologiques religieuses et politiques
Outre l’incroyable complicité des autorités l’ayant conduit à s’installer en France, il est également éclairant d’étudier l’univers mental du djihadiste pour comprendre ce qui l’a mené à la radicalisation. Dans un entretien accordé ce dimanche au Point, le spécialiste de l’islam Gilles Kepel montre très justement que si le terroriste n’a basculé dans la mouvance djihadiste que tardivement, il partageait en revanche « souvent des captures d'écran concernant l'islamo-gauchisme français ».

Concrètement, comme l’indique Gilles Kepel, les centres d’intérêts du terroriste tournaient autour « de la mouvance islamiste, avec des citations ou des retweets d'Idriss Sihamedi, le patron de Barakacity, l'ONG musulmane récemment dissoute par le ministère de l'Intérieur, ou de Marwan Muhammad, l'ancien chef du CCIF, également dissous, ainsi que de Tarik Ramadan ».

En plus d’une adhésion évidente aux thèses islamistes, Jamel Gorchene partageait régulièrement du contenu lié au monde intellectuel français dit « de gauche », prompt à défendre l’islam contre toute critique : « Il partage largement les posts Facebook de Jean-Luc Mélenchon ainsi que les images de la grande manif contre l'islamophobie de novembre 2019. Il est dans la défense victimaire de l'islam harcelé ». La thèse de l’islamophobie systémique de la part de l’État français est en effet régulièrement défendue par M. Mélenchon, qui avait déclaré en 2016 que « dans notre pays, on a persécuté les juifs, puis les protestants et aujourd'hui les musulmans. »

L’emploi d’une sémantique victimaire et d’une défense des musulmans – supposés systématiquement « persécutés » – semble avoir eu un écho certain chez le terroriste, qui partageait massivement ce genre de contenus relatifs « à la fois [à] un islam politique et à une admiration pour les principaux représentants en France de l'islamo-gauchisme ». Ses autres centres d’intérêts incluent ainsi Mediapart et les interventions de son directeur Edwy Plenel, celles de l’humoriste Yassine Belattar et du journaliste Jean-Michel Apathie, ou bien encore les contenus du média qatari AJ +.

Attention, cela ne signifie évidemment pas que les entités et personnes sus-citées sont responsables de l’acte terroriste de Jamel Gorchene. Cela souligne seulement que ce genre de rhétorique victimaire – qui banalise, par exemple, le terme d’islamophobie – nourrit le terreau idéologique d’individus en demande de justifications pour une lutte religieuse qui donne un sens à leur vie. C’est ce que Gilles Kepel appelle « le djihadisme d’atmosphère ».

Par conséquent, n’en déplaise aux pourfendeurs de l’ « islamophobie », non seulement l’immigration illégale peut être le point de départ de certains terroristes, mais certaines proximités entre militants de l’islam politique et gauche intellectuelle contribuent à mettre en place un univers mental, dont certains islamistes radicaux n’hésitent pas à s’inspirer pour accomplir leurs horribles forfaits.

frontpopulaire.fr/o/Content/co497125/les-curieuses-affinites-ideologiques-du-terroriste-de-rambouillet

◄◄5678910     ►►



Return to the forum index

« Find others
Check out the forum