COUVRE-FEU de 19h à 6h.     Gouvernement : Interdiction des rassemblements à + de 6 en extérieur.    ► Recommandation de limiter à 6 adultes les rassemblements privés.
Portez le masque et respectez les gestes barrières, soyez responsables ! Activitées autorisées : jeux online, apéro via Zoom, cours en visioconférence, aider les anciens, etc...
◄ Others cities

The website for going out with friends and making new friends in your city.
         
Our Good Deals ►
OVS Holidays ►
Forums > Debates
Others forums on specific subjects of interest:
  • Thanks to your help, the site will remain healthy
  • Detects problems and win points for becoming VIP Member
  • Your anonymity is guaranteed!

Which offense do you want to submit to the community?






◄◄67891011     ►►

Info en bref, sans commentaire
Author : Altec 
81/85

Date :    08-04-2021 12:01:01


Masques FFP2 Ils restent efficaces après lavage

Le grand public adopte de plus en plus les masques FFP2 pour se protéger dans la rue, les transports et les magasins.
Notre test sur 4 modèles achetés dans le commerce est porteur de bonne nouvelle : ils conservent leur efficacité après 10 lavages en machine et peuvent donc être utilisés plusieurs fois.

Comme les masques chirurgicaux, les masques FFP2 peuvent être réutilisés même s’ils sont passés en machine et au sèche-linge. Nos tests en laboratoire le prouvent.
Nous avons vérifié les performances de respirabilité et de filtration de 3 masques FFP2 (NF EN149) et d’un masque KN95 (l’équivalent chinois, norme GB2626) dans leur état neuf d’abord, puis après 10 lavages à 60 °C (température censée anéantir la charge virale) et séchages.
Les performances de ces masques étant strictement normées et nos résultats homogènes, nous pouvons présumer que nos conclusions sont valables pour la plupart des masques FFP2 que l’on trouve dans le commerce (tant qu’ils respectent scrupuleusement la norme).

(UFC-Que Choisir)


Author : Zen-84  
82/85

Date :    08-04-2021 16:44:03


Lagazelle, p78
Si ton poste est une réponse au mien, tu n'as pas pris en compte le fait que je parlais de la situation de la FRANCE. Je sais parfaitement que dans de nombreux autres états, les efforts sont partagés.
Par contre, tu oublies, ou plutôt ton article oublie, de préciser que les états ont ouvert à fond le robinet du fric, ce qui a suscité de nombreuses recherche de vaccins.
Et, ô hasard incroyable, la France, qui diminue chaque année l'investissement dans la recherche publique (notamment sur les vaccins), n'a pas eu une seule entité privée ou publique capable mettre au point un fichu vaccin.
La seule chose que l'on peut faire actuellement, c'est le conditionnement des vaccins étrangers.
Cela irait plutôt dans mon sens, non ?
Author : AAAAclagazelle  
83/85

Date :    09-04-2021 08:12:34


Oui Zen , et voilà la suite de l'article du post 78

Confiance au privé
Tout cela explique le fiasco. Les gouvernants ont su restreindre les libertés, assigner les citoyens à résidence, augmenter les dettes. Mais accélérer les vaccinations pour garantir la sécurité sanitaire ? Les États nationaux ne sont pas seuls en cause : la supertechnocratie bruxelloise n'a pas fait mieux. Les États-Unis et la Grande-Bretagne ont un avantage culturel décisif : ils font d'instinct confiance au privé. Donald Trump avait tout misé sur les vaccins et débloqué des subventions considérables pour accélérer leur mise au point. Joe Biden en recueille les fruits aujourd'hui. À Londres, Boris Johnson a confié l'organisation de la vaccination à une capital-risqueuse venue du privé, Kate Bingham.

Quelle différence cela fait, en l'espace d'une année ! Au début de la pandémie, les politiciens européens nous rebattaient les oreilles du grand retour des États. On allait renationaliser les chaînes de production, restaurer les frontières pour mieux nous protéger, socialiser l'économie… On a assisté, tout au contraire, au triomphe de la recherche transfrontière, des sociétés multinationales et des start-up innovantes.

Avec l'État, la logistique ne suit pas
Les grandes entreprises pharmaceutiques (Sanofi excepté, avec quelques doutes sur AstraZeneca) ont réussi car elles allient capacité d'innovation, investissements de long terme, savoir-faire et prise de risque. Bien sûr, elles ne peuvent pas tirer toute la couverture à elles.
Les subventions publiques ont joué un rôle majeur pour aider à fabriquer le vaccin (pas toujours, Pfizer les a refusées), de même que des fondations philanthropiques comme celle de Bill et Melinda Gates. La percée conceptuelle des vaccins à ARN messager n'aurait pas existé sans des années de recherche académique préalables.

À l'heure décisive, cependant, c'est encore une fois le marché qui a assuré l'allocation des ressources la plus performante. Quand l'État s'en mêle, la logistique ne suit pas. Emmanuel Macron avait souhaité l'an dernier que le vaccin anti-Covid soit « extrait des lois du marché ». Heureusement, il n'a pas été entendu.

www.lepoint.fr/editos-du-point/luc-de-barochez-big-pharma-plus-fiable-que-l-etat-06-04-2021-2420848_32.php
Author : Zen-84  
84/85

Date :    09-04-2021 11:17:11


lagazelle, il y a un "modèle" français en ce qui concerne la recherche...
La volonté Gaullienne de doter la France de centres de recherches nationaux performants a permis effectivement la mise en place du CNRS, du CEA, etc. qui sont devenus de fait les centres de référence en termes de recherche fondamentale.
Le privé en France s'est désinvesti de ce type de recherche, qui coute cher pour produire dans un premier temps uniquement de la connaissance, qui ne rapporte rien.
Par contre, le privé s'est fait une vocation à exploiter cette connaissance dès lors qu'il était possible de l'utiliser pour passer en recherche et développement.
Cela fonctionne comme cela depuis des décennies, mais le robinet du financement de la recherche académique a été fermé au cours des 30 dernières années.
L'état a donné sa priorité aux projets cofinancés avec le privé, ce qui a contribué à orienter la recherche vers de la recherche appliquée, plus facilement et immédiatement exploitable.
La création de l'ANR, pas illogique sur le papier, a précipité en plein marasme la recherche publique par manque de financements.
Et le privé, pendant ce temps ?
L'état a mis en place une politique qui se voulait incitative avec la création du crédit d'impôt recherche pour les boites privées...
Et cela s'est révélé, dans la pratique, comme un bide monumental !

En déshabillant Paul pour habiller Pierre, l'état français s'est finalement retrouvé à poil
Author : Altec 
85/85

Date :    09-04-2021 12:00:02


Et le privé, pendant ce temps ? L'état a mis en place une politique qui se voulait incitative avec la création du crédit d'impôt recherche pour les boites privées... Et cela s'est révélé, dans la pratique, comme un bide monumental !

Exact.

On peut résumer ainsi :
L'essentiel de la recherche est effectuée par des organismes publics, financés donc par l'État.
Les laboratoires privés exploitent ensuite les résultats, et se réservent les bénéfices.
Il y a très peu de recherche par les labos privés, et l'État français a progressivement réduit, et sévèrement, les crédits recherche, comme le souligne Zen.
Alors on en est là.

◄◄67891011     ►►



Return to the forum index

« Find others
Check out the forum