« Autres villes

         
Le site des sorties entre amis et rencontres amicales dans ta ville.
Nos Bons Plans »
Vacances inter OVS »
Grâce à ton aide, le site restera sympathique comme tu l'aimes !

Quel problème veux-tu soumettre à la communauté ?

Photo



Descriptif du profil



Humeur
(Vivez, si m`en croyez)



Jeanpi30  

Clique pour agrandir

Vivez, si m`en croyez
Mon humeur du moment en vidéo :)
Date d'inscription
22 Janvier 2013

Dernière reconnexion
23 Avril 2018 - 12h42

Ses sorties favorites
 
 

Fiabilité
0 1 0 0
  100%
Infos perso
Classements
Prénom : Jean Pierre
Sexe : Homme
Situation : Célibataire, sans enfant
Date de naissance : 09 Mar 1990 (28 ans)
Localisation : Remoulins (30)

Ils ont plein d'idées ;)n°209 (-2)
Les + populaires !n°746 (-2)
Y a pas plus ouverts !n°750 (+13)
Son petit mot

Me manquent deux sourires...

 

L'un a 41 ans et l'autre?

 

 

Tu devais être...

 

 

 

Jeunesse... insouciance... avenir...projets... tout paraît simple alors...
Le futur sera, c'est une évidence...
Mieux! il sera comme désiré! Inconscience de l'âge, mais il est bon d'être inconscient tant qu'on le peut...
Rencontre, émois, vie commune à deux... en attendant trois, peut être un jour...

Attente entre espoir et inquiètude...les jours de retard s'accumulent... ne rien dire à personne, encore...
L'homme en blanc confirme en souriant... ce sera pour dans sept mois...
Ma main prend ta main... je sais ton bonheur, tu sais mon bonheur...
Je devine ta peur de grandir... tu étais une femme enfant, tu deviens femme... sauras tu?
Je te rassure... on se rassure... Il fait beau... tout devient léger...les parents, les amis sourient, rient de bonheur avec nous, pour nous...
Les semaines passent... Tu n'es pas encore là, mais tu occupes nos pensées... comment seras tu? qui seras tu? fille, garçon... on ne peut savoir...
Simplement à la visite chez l'homme en blanc, ces battements de cœur, si forts, si rapides... signe de vie... comme si tu te dépêchais de vivre, de grandir, pour... nous qui t'attendons?
Pas d'image de toi... (c'était il y a trop longtemps), juste des rêves de toi...

Notre vie est attente... observations... préparation... les vomissements ont enfin cessé, ton ventre s'arrondit doucement. Parfois tu prends ma main pour la poser sur lui...Tu sais qu'une vie est en toi, une vie commence grâce à toi... J'essaie de m'imaginer le bonheur que tu as de créer la vie... C'est injuste! Jamais un homme ne pourra le ressentir... juste l'imaginer, le rêver, en rêver...
Un jour, tu sursautes... tu as peur un instant, puis tu ris "il a bougé, je l'ai senti!...encore!"
Tu prends ma main et la pose sur cette petite bosse qu'on devine sur ton ventre... à mon tour de sentir ce glissement sous ta peau... ce frôlement... comme si tu me disais "je suis là... je grandis... patience". Pour la première fois, je ressens vraiment que tu vas venir. Tu deviens réel... je t'ai presque vu... je t'ai presque touché!
Maintenant, tu bouges de plus en plus souvent... tu réveilles même maman la nuit! Sur un meuble commencent à s'empiler des habits pour toi... "c'est trop mignon, ça lui ira si bien!"... des décorations pour ta future chambre... même des jouets!
Encore quatre mois d'attente, mais pas question d'être pris au dépourvu, nous sommes si impatients...

Tu trouves qu'il devient plus calme, depuis quelques jours.... Il te dérange moins souvent, moins fort... La nuit, tu te réveilles de ne pas être réveillée! L'inquiétude est là qui ne nous quittera plus... Je pose ma main sur ton ventre... je crois le sentir mais... peut être pas! Rendez vous est pris chez l'homme en blanc mais depuis plusieurs jours, tu ne ressens plus rien en toi... La sonde à ultra sons ne renvoie plus ce battement qui disait "je suis là..." L'homme en blanc n'ose pas nous regarder, nous dire, nous expliquer... simplement "il faut attendre"...
Dans la chambre, près du petit meuble, tu fonds en larmes... tu te blottis dans mes bras... j'essaie de te rassurer mais les larmes sont là aussi... Nous pleurons à deux sur nous, sur toi qui ne viendras pas, sur le "c'est pas juste!", sur... "peut être que c'est de notre faute"?
Le soleil qui brille dehors...indifférent...

Et l'attente commence... je devine tes larmes refoulées quand on croise une femme enceinte, je coupe la radio quand on parle bébé, heureux évènement... et comme c'est fréquent!
L'indifférence, la sottise, des parents "c'est pas grave, ça arrive. Plus tard vous n'y penserez plus!" Mais évidemment que si qu'on y pense toujours! Serais je en
train d'écrire, sinon?
Et pour une femme, ça doit être cent fois plus difficile !
Une nuit, tu me dis en pleurant: "je veux le garder toujours en moi, je veux pas accoucher!"... Que répondre? Je ne peux que te serrer dans mes bras...

Départ à la clinique...il faut attendre encore... tu n'es que larmes... je ne peux te laisser seule pour cette nuit. Je m'installe dans un fauteuil même si c'est interdit,
mais l'infirmière est compréhensive et m'apportera même un oreiller.
Au matin, tu gémis, je devine quelque chose entre tes jambes... l'infirmière accourt, l'homme en blanc va venir... je dois sortir...

Rentré à l'appartement, je range dans un carton tout ce qui t'attendait, toi qui ne viendra pas...
Avant de le refermer, j'y glisse un petit mot où je dis, où je me dis... Message de peine et d'espoir... l'espoir que nous rouvrirons ce carton un jour... tous les deux, en souriant à nouveau à la vie..

Tu devais être... tu devais naître... je ne t'ai pas oublié...

 

    Pour :
  • Lui envoyer un message privé
  • Voir la liste de ses futures sorties
  • Savoir si tu l'as déjà croisé lors d'une sortie

  • Connecte-toi !
Pros : créez & placez votre publicité ici »

« Voir les autres

Viens discuter sur le forum


0.0291s