« Autres villes

         
Le site des sorties entre amis et rencontres amicales dans ta ville.
Nos Bons Plans »
Vacances inter OVS »
Forums > Débats
Autres forums sur des centres d'intérêt précis :
Grâce à ton aide, le site restera sympathique comme tu l'aimes !

Quel problème veux-tu soumettre à la communauté ?






◄◄313233343536     ►►

Mélenchon président .??.
Auteur : Amcaline  
281/287

Date :    18-10-2017 02:24:56


Gazou 274 : ton article de Atlantico a un développement de type spécieux :



Pour la partie : "Certes, l'extrême gauche marxiste, fondamentalement anti-religieuse, matérialiste, anticléricale et athée, semble être au départ l’ennemie philosophique la plus radicale de l’obscurantisme islamiste.



On se rappelle même que c’est pour cette raison que, pendant la guerre froide, l'Occident atlantiste et capitaliste (« monde libre ») a financé et aidé nombre de groupes islamistes radicaux et jihadistes pour combattre « l’empire du Mal » (URSS), puis les partis communistes dans les pays arabes et les Etats socialistes en général."



Ca c'est juste mais ensuite ça glisse sur l'Iran etc... quel rapport avec la LFI en France



----------------



Si tu veux des "convergences" bien réelles et juteuses regarde plutôt du côté de la collusion entre la France et l'Arabie Saoudite, les ventes d'armes et la tête dans le sable de la France par rapport au Yémen pour ne pas déplaire à l'Arabie Saoudite. Macron ne fait que du bla bla rapport aux Droits de l'homme mais ce type est une chiffe molle à l'ONU, pas un mot sur le Yemen :



"PARIS/GENEVE (Reuters) - La France a annoncé jeudi qu'elle recherchait un compromis à propos d'un projet de résolution en discussion au Conseil des droits de l'Homme des Nations unies à Genève demandant une enquête internationale sur les atrocités commises au Yémen.



Le projet de résolution, qui doit être présenté vendredi au vote, est porté par le Canada et les Pays-Bas.



L'Arabie saoudite sunnite est à la tête d'une coalition internationale de pays arabes qui combat depuis mars 2015 au Yémen les rebelles houthis soutenus par l'Iran chiite. Le conflit aurait fait plus de 10.000 mors.



En dépit des demandes répétées du Haut Commissaire aux droits de l'homme de l'Onu, le Jordanien Zeid Ra'ad al Hussein, en faveur d'une enquête indépendante sur ce conflit, les 47 pays membres du Conseil ont suivi, par deux fois déjà, la position saoudienne qui veut que le Yémen mène sa propre enquête.



Les organisations de défense des droits de l'homme estiment que les pressions de Ryad risquent d'inciter certains pays, dont la France, à empêcher un vote du texte canado-néerlandais.



Les négociations se poursuivaient jeudi pour tenter d'obtenir un consensus entre le projet défendu par les Pays-Bas et le Canada et un projet de résolution concurrent mené par un groupe de pays arabes.



"Nous souhaitons (...) aboutir à un texte prenant en compte la dégradation de la situation sur place et susceptible de recueillir un large soutien", a dit la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Agnès Romatet-Espagne.



"Nous œuvrons en particulier au rapprochement des positions sur la dimension internationale du mécanisme d'enquête sur les violations des droits de l'homme commises au Yémen", a-t-elle ajouté.



La France n'est pas membre votant du Conseil mais a une influence importante auprès de ses membres.



TROIS EXPERTS



De source diplomatique française, on dément que Paris veuille affaiblir le projet canado-néerlandais. "Nous pensons qu'il y a moyen de satisfaire tout le monde", assure-t-on.



Le texte présenté par le groupe arabe ne mentionne pas la nécessité d'une enquête internationale. Il demande l'envoi d'une équipe de trois experts qui devra mener "une évaluation globale sur toutes les allégations de violations" et un échange d'informations avec la commission nationale d'enquête.



L'Arabie saoudite aurait mis en garde certains Etats d'éventuelles conséquences s'ils devaient soutenir le projet présenté par le Canada et les Pays-Bas, d'après une lettre consultée par un des diplomates interrogés par Reuters.



L'ambassadeur d'Arabie saoudite à Genève s'est refusé à tout commentaire sur les négociations en cours.



Dans une tribune au journal Le Monde daté de mercredi, la présidente d'Amnesty international France, Camille Blanc, accuse Paris de faire obstacle à l'adoption d’un mécanisme d’enquête indépendant à Genève et demande au président Emmanuel Macron de mettre en accord ses paroles et ses actes.



"Emmanuel Macron a redit son engagement en faveur de la protection des populations civiles et sa foi dans le multilatéralisme. Pourtant, la population yéménite appelle désespérément au secours mais la France refuse de l’entendre. Pas un mot pour elle devant l’Assemblée générale des Nations unies", écrit Camille Blanc en faisant allusion au récent discours du président français aux Nations unies à New York.



"L’occasion est donnée aujourd’hui à Emmanuel Macron de passer des discours aux actes et il doit s’en saisir", ajoute la présidente d'AI France. Louis Charbonneau, directeur Nations unies chez Human Rights Watch, estime qu'il n'est "pas trop tard" pour que la France soutienne l'idée d'une enquête internationale et "montre que l'engagement de Macron envers les droits de l'homme va au-delà des mots."



"En s'abstenant de soutenir les efforts pour faire avancer la justice au Yémen, le président Macron trahirait sa promesse de faire respecter les valeurs des droits de l'homme et ferait passer les lucratifs contrats d'armements avec l'Arabie saoudite avant les vies brisées des Yéménites qui endurent depuis des années les crimes de guerre, le choléra et la quasi-famine."



(Danielle Rouquié pour le service français, édité par Gilles Trequesser



www.capital.fr/economie-politique/yemen-la-france-dit-oeuvrer-a-un-texte-de-compromis-a-lonu-1246850
Auteur : Amcaline  
282/287

Date :    18-10-2017 02:37:58


Ah les belles convergences entre la France, l'Arabie Saoudite et le Qatar, ces deux derniers financent le terrorisme islamiste. Macron et Salmane sont copains comme cochon et la photo est bien belle dans l'article ci-dessous : ah l'amitié entre la France et le Qatar et l'Arabie Saoudite, de belles convergences sur ces coups là, Macron ne nous la fait pas trop dans le "renouvellement" ....



www.leparisien.fr/international/qatar-macron-demande-la-levee-de-l-embargo-affectant-les-populations-15-09-2017-7263702.php

Auteur : Amcaline  
283/287

Date :    18-10-2017 05:19:37


" Le budget du capital pour La France insoumise



La critique se fait également très virulente du côté de La France insoumise. « C’est un budget qui part de l’idée que donner au capital peut encourager l’investissement de demain et créer les emplois d’après-demain. Or, cela fait trente ans que cela échoue », explique sur Europe 1 le député LFI Eric Coquerel.



Pour le leader du mouvement de la gauche alternative, Jean-Luc Mélenchon, M. Macron cherche à affaiblir la droite avec ce projet. « Aujourd’hui, c’est la droite qui est dans la moulinette. C’est elle qu’il vise. Il veut être le chef de ce secteur [et] ça marche, d’ailleurs. Que voulez-vous qu’ils fassent, les malheureux ? Comment peuvent-ils faire plus droitier que ce budget ? », a-t-il lancé dimanche dans l’émission « Le Grand Jury RTL - Le Figaro - LCI ».



Comme les socialistes, La France insoumise va présenter son « contre-budget », mais seulement le 2 novembre, selon Le Figaro, soit après les débats à l’Assemblée sur le volet recettes du projet de loi des finances. Ils rappelleront à cette occasion leur programme fiscal, qui implique, entre autres, la mise en place d’un impôt universel contre l’évasion fiscale et la baisse de la TVA.



www.lemonde.fr/gouvernement-philippe/article/2017/10/17/le-premier-budget-macron-defendu-dans-l-hemicycle_5201785_5129180.html
Auteur : Willy31bis  
284/287

Date :    18-10-2017 10:11:24


Restés au stade anal, l'accès au cérébral est une voie quasi impossible pour vous



c'est vrai que tous les jours Mélenchon nous prouve qu'il a vachement accès au cérébral... et quand c'est pas lui c'est Obono!!! tu ferais mieux d'éviter de parler de cérébral en parlant de LFI!!! l'anachronisme est bcp trop voyant!! il suffit de te lire pour en être convaincu!! quand on prend la peine (oui c'est réellement pénible mais bon...) de te lire on fait un bond dans le temps et on revient au temps de l'URSS et de ses communistes obnubilés par leur doctrine "vachement progressiste"...

alors de grâce évite de nous parler de cérébral...!!!



lors de sa création, l'UE n'existait pas encore. Dès lors les arguments avancés ne tiennent pas la route.

c'est parce qu'avec ton cerveau lobotomisé tu ne comprends que ce que tu veux, et de préférence ce que ton gourou veut...!!



De plus l'adoption du drapeau européen ne figure pas dans le traité de Lisbonne.

et alors??? qu'es ce que ça vient foutre avec la symbolique du drapeau???

te rends tu compte quand même que toi et ta secte vous soutenez que le drapeau européen est volontairement d'obédience religieuse parce qu'un mec a pensé ça dans sa tête (enfin c'est ce que sa veuve dit...) sans jamais en parler aux autres!!!! donc chacun y a vu ce qu'il voulait y voir, mais personne n'y a vu ce parallèle!!!

mais pour autant vous arrivez à soutenir que ce drapeau est clairement d'obédience religieuse!!! plus affligeant tu meurs!!

sans compter que même si ça avait été délibérément voulu par les créateurs de l'UE, ça ne posait en ce temps là aucun problème. ça n'en pose un que maintenant pour les islamo gauchistes que vous êtes, et tout employés à vouloir caresser votre électorat musulman dans le sens du poil.

un peu comme les américains ont fait avec Daesch quoi... et que tu sais si bien leur reprocher.

je ne sais pas si tu as des enfants et des petits enfants, mais je n'aimerais pas être à ta place quand dans 10 ou 20 ans il te faudra leur répondre sur votre passivité et même votre complicité avec ces islamistes...!!!
Auteur : Willy31bis  
285/287

Date :    18-10-2017 10:18:10


la tête dans le sable de la France par rapport au Yémen pour ne pas déplaire à l'Arabie Saoudite.

perso je suis pour que chacun se dém......!!! quand on ne bouge pas on nous accuse de bafouer les droits de l'homme et gna gna gna, et quand on y va on nous accuse de nous ingérer, d'être encore des colonialistes!!!

alors qu'ils se dém.....!!!
Auteur : AAAAclagazelle 
286/287

Date :    19-10-2017 09:33:39


Mélenchon sur le drapeau européen : une polémique infantile

La France Insoumise a débordé sur leur extrême droite le Front national et Debout la France en menant une croisade contre la présence du drapeau de l’Union européenne à l’Assemblée Nationale.

Pas par allergie europhobe, non bien sûr, mais parce que l’emblème européen serait en fait constitué de symboles chrétiens cachés, une sorte de « Da Vinci code » eurocrate : le bleu marial, bien sûr, et les douze étoiles jaunes qui seraient à la fois celles de la couronne ceignant la Vierge Marie évoquée dans l’Apocalypse selon Saint-Jean ou une référence aux douze apôtres. Pour le parti de Jean-Luc Mélenchon, ce drapeau «confessionnel» porte atteinte à la sacro-sainte laïcité au sein du Parlement et devrait donc être remplacé par… le drapeau de l’Onu. L’extrême droite, ravie de voir la gauche autoproclamée radicale, mener un combat contre ce que Florian Philippot, le purgé du FN, appelle le «torchon de l’oligarchie européïste», ont immédiatement soutenu la croisade de Mélenchon. Cela a l’air d’une blague, mais ça ne l’est pas.

Comme à chaque fois qu’il s’agit de combattre l’Union, on ne se pose pas de questions sur ceux qui partagent vos combats : on l’a vu lors des référendums de 1992 et de 2005 lorsque le front commun du nonisme a permis à une partie de la gauche d’établir des convergences sur de nombreux points avec la droite de la droite. Mais, pour se défendre d’une assimilation potentiellement dévastatrice entre les «rouges» et les «bruns», la gauche du non a fait valoir qu’elle luttait, elle, pour une Europe sociale, généreuse, multiculturelle, ouverte au monde.

C’est ce mythe construit par les leaders du non que Mélenchon, en se perdant dans les brumes d’une europhobie complotiste et haineuse, fait voler en éclats. L’affaire du drapeau est symbolique et, de ce point de vue, il faut remercier le leader de France Insoumise de dissiper les illusions de ceux qui, souvent de bonne foi, ont cru au «non de gauche» promu par des politiciens opportunistes. En l’occurrence, il n’y a qu’un non, profondément anti-européen qui représente un bon tiers de l’électorat français.

L’«autre Europe» de Mélenchon ressemble en réalité furieusement à celle du FN, celle d’un retour pur et simple aux nations souveraines, celle de l’Europe avant l’Union, le tout saupoudré d’une méfiance maladive à l’égard d’une Allemagne forcément «impériale». Cette dérive était logique : faute de pouvoir espérer obtenir un jour l’unanimité européenne nécessaire pour créer cette Europe rêvée, Mélenchon limite son ambition aux frontières nationales afin d’y créer la République bolivarienne dont il rêve.

Les clins d’œil répétés de Mélenchon à l’électorat de l’extrême droite depuis l’entre deux tours de la présidentielle doivent se lire à cette aune : rejoignez-nous, nous sommes aussi nationalistes que le FN, aussi social que lui, mais moins sulfureux que lui, puisque notre nation sera plus ouverte (sauf aux Allemands, il y a des limites…).

Passons sur le fait que les affirmations de Mélenchon et de ses lieutenants sur les origines chrétiennes du drapeau européen ne reposent que sur un témoignage très tardif qui a été démenti par toutes les autres sources. Mais même en imaginant qu’il contienne des références chrétiennes, on serait tenté de dire : et alors ? Toute la culture française et européenne baigne dans la chrétienté, comme le montre le prénom de Mélenchon : Jean-Luc, les prénoms de deux apôtres et pas n’importe lesquels… Autant dire que cette croisade, factuellement infondée, est en outre lunaire. Si l’électorat FN est certes europhobe, il est aussi attaché à la chrétienté qu’il entend défendre contre l’Islam.

Cette polémique infantile aura au moins eu un mérite : Emmanuel Macron va signer, au cours du sommet européen de jeudi et vendredi, la déclaration numéro 52 qui affirme l’attachement de seize pays aux symboles européens dont fait partie le drapeau. La France était le seul Etat fondateur à ne pas l’avoir fait. Comme quoi, on a toujours besoin d’un bon europhobe…

www.liberation.fr/planete/2017/10/19/melenchon-sur-le-drapeau-europeen-une-polemique-infantile_1604050

Ah oui c'est vrai, Libé n'est pas un média fiable non plus !

Auteur : Willy31bis  
287/287

Date :    19-10-2017 22:19:10


Passons sur le fait que les affirmations de Mélenchon et de ses lieutenants sur les origines chrétiennes du drapeau européen ne reposent que sur un témoignage très tardif qui a été démenti par toutes les autres sources. Mais même en imaginant qu’il contienne des références chrétiennes, on serait tenté de dire : et alors ? Toute la culture française et européenne baigne dans la chrétienté



exactement ce que j'ai dit aussi!

Y'a que les pseudos insoumis à qui ça ne saute pas aux yeux!

◄◄313233343536     ►►



Retour à l'index du Forum
Pros : créez & placez votre publicité ici »

« Voir les autres

Viens discuter sur le forum


0.055s